St-John's University of Manchester
Entrez ! Entrez ! On ne vous mordra pas... promis !



 

Partagez | 
 

 Inside of me... I feel like a Monster [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cody McBain
Standard
Standard
avatar

Messages : 9

Infos
Degré scolaire: Licence
Cours de spécialisation: Informatique avancé
Cours Optionel: Législation

MessageSujet: Inside of me... I feel like a Monster [Solo]   Dim 6 Sep - 23:59

Cody venait de déposer Spears à sa chambre. La discussion qu’il avait eue lui donnait à réfléchir. Pas tant sur les problèmes que rencontraient les jumeaux que sur sa propre situation. Il était temps pour lui de faire le point sur les derniers évènements. Et il y en avait beaucoup plus qu’il n’y paraissait !!

Il retourna à sa chambre et s’installa sur son lit. Audric était là, dans son coin de chambre. D’ailleurs, il faudrait qu’il se rappelle de lui poser quelques questions à propos de son tout nouveau couple. Mais avant ça, il devait se consacrer à lui-même. Cody s’installa confortablement, assis à la tête du lit. Azphel couché sur ses cuisses, il se mit à le caresser distraitement alors qu’il sombrait dans ses pensées.

Tout d’abords, Kurtz. Ou plutôt, James. Quelques semaines au paravent, il était encore installer dans un état d’ébriété avancé, pleurnichant au comptoir avec la mèche de cheveux brun entre les doigts. Puis, il avait fraternisé avec le grand Allemand de l’équipe… Et la mèche avait finalement perdu son importance. Au point qu’à ce jour, il devait avoir une petite minute de réflexion pour savoir où elle se trouvait ! Cette mèche n’avait pas quitté ses poches depuis près de deux ans. Elle se trouvait présentement dans le tiroir de sa table de nuit. Quelque part entre deux pots de pilules, une boite de condom et une flopée de trucs disparate.

Plus tôt en soirée, il était venu à la conclusion qu’il avait fini par faire le deuil de sa relation avec James. Ça lui était apparu, comme une révélation. Il n’avait plus mal. Tout ce qui restait était la colère et l’humiliation d’avoir été abandonner comme un vieux mouchoir. Mais plus de douleur. Plus de sensation de manque. Il était dans un sens, guérit. Si on pouvait dire qu’une rupture était une maladie. Il y a quelques semaines, la première personne à qui il pensait en se réveillant, c’était ce foutu James. Aujourd’hui, il n’y pensait que très rarement. Et toujours dans un état de comparaison… Ce qui l’emmène au point suivant : Kurtz.

Si au début, Cody avait ressenti une attirance purement sexuelle pour l’Allemand, il avait nettement l’impression que ce n’était plus le cas. Non pas qu’il ne l’excitait plus, loin de là ! Mais il y avait autre chose. Il attendait avec impatience les moments où ils se verraient. Il appréciait chaque minute passer en sa compagnie. Il espérait avoir toujours un peu plus de temps. Au fil des jours, Edelstein c’était frayer un chemin au travers de l’existence chamboulée de Cody.

L’écossais lui avait parlé de sa vie. De ses maladies. De ses espoirs et de ses craintes. Ils avaient partagé de bons moments. Ils avaient bâtit une amitié. Mais il y avait toujours ce petit plus. Ce détail qui rendait chaque rencontre un peu électrique. Du moins, de son côté. Puis, il y avait eu cette soirée. Cette soirée, où Kurtz avait complétement dépasser les limites de la simple amitié. Où il l’avait noyé sous les images à caractère porno et les sous-entendus sexuels. Et Cody, avait suivi. Tout simplement. Sans se poser de question, comme à chaque fois où il obéissait machinalement. Il avait suivi. Il lui avait proposé à manger, dans une blague un peu idiote… et Kurtz avait rappliqué. Traversant des centaines de km juste pour manger son risotto.

Cody n’avait aucune fichue idée dans quoi il s’embarquait... Et il ne le savait toujours pas en fait. Mais une chose était sûre. Il se sentait en sécurité avec Kurtz. Il était bien avec lui. Il adorait les câlins et les moments calmes. Tout comme il avait adoré le sexe avec lui. Il avait l’impression qu’il pouvait être apprécié à sa juste valeur. Qu’il pourrait devenir important pour quelqu’un. Et franchement, il voudrait bien se réveiller chaque matin dans ses bras. Il n’avait pas fait de cauchemar les fois où il avait dormi avec lui. Il avait d’ailleurs très bien dormi ! Pas d’agitation, pas de mauvais rêves.

McBain pouvait aussi affirmer une chose. Si James n’était plus la personne à qui il pensait en premier en se réveillant… Kurtz l’était définitivement. Était-il amoureux ? Non. Pas encore du moins. Mais il appréciait grandement ce blondinet Allemand.

Sauf que Kurtz, il ramenait invariablement vers le troisième point. Celui qui était si problématique. On parlait bien sur ici de ce qui se cachait entre les jambes de Cody. Non, pas sa fierté masculine… plutôt sa petite honte féminine.

Il n’avait pas eu confirmation médicale. Et c’était ça le problème. Il n’osait pas allez voir un médecin. Cody avait peur. Terriblement peur. Parce que si c’était bien ça, son existence entière serait changer. Toute sa vie, serait chamboulée. Des années de souffrances et de rejet parental pour rien en fait ! Mais si ce n’était pas ça… il avait peur de ce que sa pourrait être ! Parce que franchement, y’a pas des milliers d’homme qui se trimbale un orifice en dessous du scrotum !

Et peut-être qu’il avait aussi un peu peur que ça ne soit pas ça. Peur de perdre son caractère unique, aux yeux médical de Kurtz. Peur que finalement, il se détourne de lui. Que quand il aurait fini le tour avec la synesthésie –ce qui ne devrait pas être tellement long- il trouve mieux ailleurs. Pourquoi pas un couple de jumeaux incestueux tient ! Cody était effrayé à l’idée d’être abandonné de nouveau. James l’avait bien salopé en fin de compte.

Mais il ne pouvait pas vivre dans l’ambivalence toute sa vie. Il allait devoir affronter ses peurs. Affronter ses doutes sur lui-même aussi. Tous ceux, qu’il avait enfouit tellement loin. Ces détails effrayant sur lui-même. Ses envies inavouables. Ses idées déviantes. S’il s’avançait sur ce chemin-là, il n’y aurait aucun retour en arrière. Et c’était tellement effrayant qu’il en frissonna.

Cody savait, qu’au plus profond de lui se cachait quelque chose qui ne demandait qu’à sortir depuis plusieurs années. Un côté, qu’il c’était pourtant promis de tuer purement et simplement. Mais que ce doute, cette possibilité avait réanimé. Et ça lui faisait peur. Parce qu’il ne pourrait jamais supporter tout ce que ça impliquait tout seul…

Mais avant même de penser à tout ça… il lui fallait voir un médecin. Il devait, prendre la décision. Mais la peur lui empoignait les tripes. Aucune chance qu’il y arrive seul pour ça non plus ! Il allait avoir besoin d’aide, comme un enfant qui veut qu’on lui tienne la main chez le dentiste ! Et il ne voyait qu’une personne pour l’accompagner là-bas : Kurtz.

Il était le seul en qui il avait assez confiance, aussi étrange que cela puisse paraitre. Et maintenant… il devait trouver le courage de lui en parler. De lui demander. Mouais. Pas aujourd’hui ! Après tout, il n’allait pas allez le déranger dans sa chambre pour si peu ! Oui, Cody McBain était un lâche. Surtout pour ses relations interpersonnelles…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Inside of me... I feel like a Monster [Solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ra-Ra-Raspoutine ♠ Feel like a monster [En cours]
» PRIAM ☥i feel like a monster
» I must confess that I feel like a monster ! ~ Lindsay [Terminée]
» Monster Mercenary Card
» Monster truck en chariot de guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
St-John's University of Manchester ::  :: Campus :: Dortoirs-
Sauter vers: